BLACKRAIN Released (2016)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

BLACKRAIN Released (2016)

Message par Nikkö KRAZZY le Sam 26 Mar - 17:24



Bon et bien nous y voila. Je reconnais avoir mis un certain temps avant de me décider à chroniquer ou pas le nouvel album des BLACKRAIN. C’est finalement, peut être, l’unanimité des chroniques dithyrambiques faites autour de l’album qui va poussez mon esprit frondeur à apporter un léger contrepoint et bémol à cette cohorte d’éloges et de louanges en tous genres. En tout les cas ce qui est une certitude, c’est qu’il y a une grande impatience quant à la sortie de cet disque, et ce, pas uniquement au niveau de l’hexagone mais également internationalement. Beaucoup sur les réseaux sociaux ne se lassent pas de piaffer d’impatience quant à la sortie de ce nouveau BLACKRAIN

BLACKRAIN étant des plus connu, je ne ferais pas comme souvent, à savoir une courte bio du quartet. Il est bon de noter que j’ai connu le groupe assez tardivement. En effet, c’est en 2008 sur la compilation « Glamnation Vol.3 » éditée par le label Demondolls Records (au coté des très bon BASTARDZ, TRASHCAN DARLINGS ou autre HOLLYWOOD TEAZSE) que j’ai découvert et de suite adoré les BLACKRAIN. Là, j’ai flashé sur le groupe et après des recherches et être tombé sur leur Myspace, j’ai eu la surprise de voir qu’en plus ils étaient Français et de ma région de surcroit. L’Ep « Innocent Rosie » venant de sortir, je l’ai immédiatement commandé au bassiste et cela a été une révélation: du « Sleaze in your face » à la CRASHDÏET ! ! !  Il me semble me rappeler que c’est moi qui avais appris au groupe leur présence dans cette compil, ce qu’il ignorait totalement puisque leur maison de disque avait eu la délicatesse de ne pas les en informer.
Après avoir vu plusieurs fois le groupes sur scène, et acheté les différentes versions de tous leurs précédents albums, me voici avec leur 5ème disque entre les mains (et les oreilles bien entendu).

Après s’être libéré d’une partie de son ancien staff, qui visiblement en avait fait Sa chose en contrôlant quasiment tout les aspects du groupe, une nouvelle époque émerge enfin pour nos quatre Français. Afin de les aider à concevoir ce nouvel opus, les Haut-Savoyards on décidé de pledgé une partie du financement de la conception de l’album (le reste étant à la charge des musicos). Cela leur a permis, je pense, non seulement de réaliser  leur objectif mais en plus de se rendre compte de l’attente générée par le groupe et de sa cote de popularité toujours aussi impressionnante… en somme de renforcer et conforter leur confiance et leur hargne face à  leur avenir musical.

Tout d’abord, l’album est produit par le célèbre Jack Douglas que l’on ne présente plus. D’autre part BLACKRAIN étant en perpétuelle évolution musicale au fil de ses albums successifs, le groupe s’est aujourd’hui bien éloigné de ce Sleaze Metal pêchu qu’il proposait à ses débuts. Nous somme plus aujourd’hui dans un registre Hard U.S. de qualité. Qui plus est, BLACKRAIN a cette faculté propre à nous proposer des albums variés d’où émergent pleins d’influences diverses, et bien peu de groupes en sont capables ; surtout avec une telle qualité.
Pour être franc, ce que je suis au demeurant, je peux avouer qu’à la première écoute j’ai été déçu par l’album. Pourquoi ? Je ne saurais pas l’expliquer moi-même : nostalgie de l’époque Sleaze Metal, les compos ??? En tout les cas après plusieurs dizaines d’écoutes, cette déception s’est en grande partie « évaporée » au fil des auditions successives.
D’emblé on note que la qualité du son est très bonne et puissante. Le groupe semble avoir trouvé ses marques niveau production tout autant que son identité sonore. Peut-on parler de son BLACKRAIN ? Peut être, c’est bien là tout le mal que l’on peut leur souhaiter. Inutile de parler de pochette, fort réussi au demeurant, et du groupe bien moins « overlooké » depuis son émancipation vis-à-vis de l’ancien Management. Le cd en lui même est sublimé par le très joli graphisme créé par la célèbre Designer, Madeline.

« Back in Town » a le privilège d’ouvrir les hostilités avec sa « charge » à la basse. Pour le coup ont est sur un registre assez Sleaze avec un morceau qui n’est pas sans rappeler un certain « Rock n Roll Is Dead… »  de l’album « License To Thrill ». Pêchu, guitares agressives et refrain fédérateur sont au rendez vous… ça claque, et c’est bon.
« Mind Control » morceau au tempo medium s’énerve lors des refrains et est emmené par une rythmique de guitare simple et efficace. On se rend compte sur cette chanson, entre autre sur sa fin, des progrès effectués par Swan niveau chant et de la tenue des notes et de la facilité qu’il acquiert à moduler sa voix et à nous proposer une tessiture des plus remarquable. A noter que sur aucune chanson il ne monte autant dans les aigus comme il le faisait auparavant ; ce coté moins démonstratif apporte un coté plus posé et plus mature au groupe je trouve.
Titre plus moderne, « Killing Me » est assez sympa avec le rouleau compresseur de la batterie de Franck qui s’en donne à cœur joie avec sa double grosse caisse.  On y retrouve une ambiance comme sur certains morceaux des très bon Suédois de DISTORDED WONDERLAND.
Très joli début que celui de « Run Tiger Run », avec un début au clavier, simple (à la Jeux Interdits) mais très bien amené et qui se trouve renforcé par l’apport de discrètes percussions. Le refrain claque bien et est super entêtant sur ce morceau électro-acoustique qui pète bien. Seul le début du solo de guitare ne m’emballe pas plus que cela car il casse, je trouve, l’ambiance de la chanson mais par contre fini en beauté. Un titre de qualité dans la lignée d’un croisement entre un certain GREAT WHITE et les DUST BOWL JOKIES.
« Puppet on a String » à un coté plus consensuelle et est plus glamisant dans sa conception… il fait partie de ces titres qui me laissent un peu sur ma faim. Ce titre ne me parait pas assez aboutie, il ya de l’idée mais n’a pas été exploité à fond pour moi. Dommage car le solo de guitare est des plus réussi.
Très joli entame de chanson pour « Words Ain’t Enough », un tempo medium bien sympa. Encore un morceau efficace qui a sa propre ambiance et identité. Une franche réussite de l’album avec encore un solo de guitare plein de feeling et totalement dans la lignée de la chanson.
« Eat Out Alive » avec son intro typé cirque nous offre une ambiance qui m’a fait penser à la tournée « Carnival of Sin » de MÖTLEY CRÜE et à leurs entames de concert. Morceau pêchu mais qui ne m’a qu’à moitié convaincu. Le groupe aurait peut être eu tout à y gagner que de plus pousser la chanson dans le délire Cirque Malsain… j’ai eu un peu l’impression que le morceau hésite entre un classicisme de bon aloi et une originalité débridée… dommage sur ce coup la de ne pas avoir fait un peu plus basculer la chanson dans un coté plus sombre et plus emprunt de folie.
Le morceau suivant est une balade, « Home » qui me parait sans grand intérêt. Je préfère de loin dans ce registre les « No Forever » ou autre « Shining Down on You » du groupe. Pour moi ce morceau n’a pas d’âme et est neutre… ce qui est dommageable pour une ballade qui est censé être chargée en émotions et emprunte de feelings. On retiendra la guitare lead qui a un coté très « Slashien ».
« For Your Love » est un tempo medium et par la même occasion une reprise des YARDBIRDS. Ne connaissant pas l’original voilà très exactement mon ressenti : titre assez classique dans sa conception : gros refrain, bonne rythmique. Le seul léger bémol c’est peut être son manque d’originalité justement quant aux refrains, mais hormis cela il reste une bonne chanson très agréable à écouter (surtout lors du break qui est un des points d’orgue du titre) et remise au gout du jour par les BLACKRAIN. J’eu préféré en reprise du même groupe un titre comme « Heart Full of Soul » ou le très inspiré par les BEATLES « Shapes of Things ».
Le titre suivant, « Fade to Black » avec son entame au piano digne d’un « Time for Change » ou « Home Sweet Home » de la Sleaze Patrol, j’ai nommé MÖTLEY CRÜE, n’est pas vraiment une ballade mais plus un tempo medium de qualité. Très bon refrain, très bon solo, un bon morceau magnifié par les discrètes touches de piano. Dans l’esprit d’un « Heart Screams » sur un précédent album du groupe.
Le titre suivant est le titre festif par excellence, avec une rythmique très glam, des « whooo oooh oooh » de rigueur. « Electic Blue », puisque c’est de lui dont il s’agit, est simple mais efficace… un très bon morceau qui devrait faire merveille sur scène. On est dans une ambiance digne de certains groupes tels les SUPERGROUPIES et leur Power Pop/Glam ou l’album « No Regrets » des HARDCORE SUPERSTARS.
Début de chanson avec une ambiance voulue un peu glauque pour « Rock my Funeral » avec son vent, ses vieux violons lancinants (dans le style d’un « Russian Fields » de SMACK). Par contre, rapidement,  la chanson évolue d’une façon bien plus guillerette et enjouée avec une rythmique de batterie très glam. Un des meilleurs morceaux de l’album assurément, c’est le « Talk Dirty to Me » des BLACKRAIN.
Le dernier titre fait irrémédiablement penser à ce genre de chansons dont raffolent les américains dans leur Talk Shows : piano, violon, le tout saupoudré de cœur Gospel… à la sauce « My Way » en quelques sortes. N’étant pas friand du tout de ce type de morceau, je n’accroche pas. Par contre il est certain que d’aucuns le trouveront très à leur gout.
C’est sur ce 13ème titre que se finit l’album… en fait non, car il ya un « hidden track » très sympa où le groupe remercie certains des pledgers en musique. En effet, une des catégories du Pledge permettait d’avoir son nom dans les remerciements du booklet et également en chanson. C’est une très bonne idée, car de plus, cela permet de gommer l’impression de distance que le groupe semblait avoir instauré avec son public (du en grande partie à l’ancienne politique Marketing pilotée en haut lieu).
Pour les heureux pledgers, dont je fais parti, un lien a été fourni pour uploader 2 titres bonus supplémentaires.
Le 1er de ces bonus est « True Survivors » un très bon titre agrémenté de petites fantaisies musicales à l’aide d’une flute de Pan (à la Gheorghe Zamfir). Un titre qui envoie bien tout en étant original… bien sympa ce mélange exotique de la flute de Pan et d’une rythmique de batterie sonnant très électronique. Un titre, qui fort à parier, devrait faire réagir les foules en concert: Action ! ! !. Ce titre est en fait, une reprise de David Hasselhoff  que le groupe a sut s’accaparer avec brio.
Le dernier des bonus est le titre composé en hommage à une pledgeuse (qui avait eu droit à la composition d’un morceau en son honneur). Ici il s’agit de « Jenny Jen » un très bon cru qui parle et remercie par la même occasion une fan qui suit le groupe depuis ses débuts et qui avait pledgé cette catégorie. Morceau simple et efficace qui colle bien à cette personne pour le peu que j’en connais (fan de BON JOVI, STEEL PANTHER… et de Glam Metal en général). Un bel hommage et un bon morceau… que demander de plus ??? « Jenny was made for Rock ‘n Roll, and we were made to rock her soul” … classe, tout est dit ! ! !

Pour résumer, encore un très bon album des Frenchies, avec beaucoup de qualités et de rares défauts. Bien content je suis de l’avoir pledgé en CD et d’avoir précommandé la magnifique version Vinyl 2LP marbrée, gatefold et dédicacée. BLACKRAIN reste un fer de lance de la scène Hard en France, et ce, n’en déplaise aux esprits chagrins prompts à critiquer et jalouser à tout va ceux qui se battent d’année en année pour asseoir leur notoriété et leur succès international.
Surtout, il faut impérativement écouter cet album plusieurs fois afin de pleinement assimiler et apprécier sa maturité et sa diversité quant à ses compositions. Peut être moins accessible au premier abord que ses prédécesseurs, ce disque n’en est pas moins que plus complexement élaboré et plus finement ciselé.
Sans être complaisant pour le moins du monde, je ne peux que vous conseiller de posséder ce nouvel opus des BLACKRAIN dans votre discothèque … et ce, pour le plus grand plaisir de vos oreilles.


NOTE : 7.5/10






Dernière édition par Nikkö KRAZZY le Lun 28 Mar - 8:22, édité 1 fois
avatar
Nikkö KRAZZY
★★★✩✩✩✩✩ [N1]

Messages : 306
Date d'inscription : 20/01/2016
Localisation : Le Touvet, Rhône-Alpes

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/nikko_krazzy

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLACKRAIN Released (2016)

Message par whyl le Sam 26 Mar - 21:40

Merci pour ta chronique très détaillée!!

Mêmes impressions quant à la première écoute, pas complètement conquis. Mais au fur et à mesure des écoutes je commence à vraiment l'apprécier. Pour l'instant "Electric Blue" reste ma favorite.
avatar
whyl
★★★★★✩✩✩ [N1]

Messages : 880
Date d'inscription : 21/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLACKRAIN Released (2016)

Message par Baz le Mar 6 Déc - 12:15

un très bon album c'est 7.5 /10 ? z'ont perdu 2.5 points sur la ballade ? Spèce de romantique tiens !!! Very Happy Very Happy
avatar
Baz
★★★✩✩✩✩✩ [N1]

Messages : 324
Date d'inscription : 21/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLACKRAIN Released (2016)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum