La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Nikkö KRAZZY le Mer 25 Mai - 19:56

La suite, la suite ! ! ! allez Mamie Rockeuse, au boulot ! ! ! bounce bounce bounce
avatar
Nikkö KRAZZY
★★★✩✩✩✩✩ [N1]

Messages : 431
Date d'inscription : 20/01/2016
Localisation : Le Touvet, Rhône-Alpes

Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/nikko_krazzy

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Hugh le Mer 25 Mai - 19:59

Je vois avec un énorme plaisir que vous êtes de plus en plus nombreux à vous y mettre.
Merci de lever ainsi le voile sur votre histoire musicale et également sur un pan de vos vies que l'on a pas souvent l'occasion de révéler. I love you
avatar
Hugh
[★★★★★★★★ Admin]

Messages : 5609
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 54
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur http://hardnheavy80.goodforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Pilgrimwen le Mer 25 Mai - 21:43

Tiens, marrant, je découvre véritablement STYX en ce moment Smile
avatar
Pilgrimwen
[★★★★★★★★ Admin]

Messages : 1388
Date d'inscription : 20/01/2016
Age : 29
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur https://feel-japanese-rock-wave.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Hugh le Mer 25 Mai - 22:26

Vos récits m'ont donné l'envie de m'y remettre...

Nous voici arrivés à ce que j’appellerais « mes grosses années » ou « le point d’orgue de ma débauche Metallique ».
Cette période couvrant 1983 -1984, je la découperais en 3 périodes.
Commençons par la fin d’année scolaire 1983. Avec quelques bons copains de terminale et fan de Hard Rock, nous faisons les 400 coups. Les soirées, les fêtes, les sorties festives du week-end s’enchainent et partout Trust et AC/DC (entre autres) nous suivent (je me souviens que nous ne partions pas en soirée sans emmener « Let There Be Rock » et « Répression » avec nous, histoire de mettre l’ambiance).
A l’école (privée dirigée par des bonnes sœurs) nous nous faisons aussi pas mal remarquer (retards réguliers, chahuts dans la cour, magnéto crachant du Hard durant les séances de sport…) ; bref de vrais petits anges (ne le dites pas à mes enfants, j’y perdrais toute mon autorité).
Pour terminer en beauté, je me fais virer du bahut avec 2 de mes copains 15 jours avant le bac car nous avons pris les « vaches qui rit » à la cantine et avons fait une bataille de lancé de fromage dans la cour en tapissant toutes les vitres; pour finir par bourrer les prises de la salle de cours de ces susdites substances conduisant à un court circuit général...
Les révisions du bac n’étant pas non plus facilitées car ce mois de juin 1983 est marqué par le parcours exceptionnel de Yannick Noah à Rolland Garos. On ne pouvait pas louper les matchs bien sur…
Malgré tout cela, j’obtiens mon bac et suis inscrit à l’université de Lille pour la rentrée.
Bien entendu, je continuais à passer aussi des bons moments avec François de Radio Jean Bart, avec mon pote bassiste de Wodden Cross, avec Cochon, mon pote Punk et quelques autres encore. En peu d’années, j’avais reconstitué un environnement digne de ce nom.
La rentrée universitaire de septembre 1983 est une nouvelle période qui me plonge dans un nouvel univers où je gagne encore plus en liberté, passant mes semaines en résidence à Villeneuve d’Ascq près de Lille.
Les semaines se passent en soirées (souvent arrosées) et me permettent de découvrir énormément de musique. C’est à cette période que je découvre Mike Oldfield, Dire Straits, Yes, Alan Parson, Marillion… J’ai aussi le souvenir d’une soirée (quelque peu enfumée et parfumée au jasmin) où « Physical Graffitti » de Led zeppelin passait en boucle dans une ambiance très cool et calfeutrée.
Quand, de temps en temps, je travaille à mes cours, j’écoute les radios libres Lilloises où l’on trouve plusieurs émissions de Hard Rock durant la semaine. C’est là qu’un soir, je tomberais en transe en entendant pour la première fois un extrait de « Kill’Em All » de Metallica. L’effet a été incroyable et immédiat. Je me souviens encore parfaitement du moment et du contexte.
Tous les samedis, je prends le train pour rentrer chez les parents (lessive oblige) et retrouver mes potes de Dunkerque (mes parents ne me voient pas beaucoup si ce n’est pour dormir).
Je profite de passer au centre de Lille pour m’arrêter tous les samedis matin à la FNAC et au Furet du Nord pour faire le plein de vinyles ; et Dieu sait que l’année 1983 a été riche. J’ai énormément de souvenirs de retours en train Lille / Dunkerque où je passe le temps à regarder les pochettes dans le détail, n’en pouvant plus de poser les galettes sur la platine dés mon arrivée à la maison et de les enregistrer sur casettes pour me les écouter toute la semaine suivante. Ce sont des premiers H-Bomb et Sortilège chez Rave-on Records, de « Holy Diver », « Shout At The Devil », « you Can’t Stop Rock’n’Roll », « Rock Goddess » et tant et tant d’autres dont le souvenir de ces moments de découverte et de plaisir me reste gravé dans la mémoire.
Cette période ira jusqu’à la fin de l’année universitaire, en juin 84. Je vous raconterais les nouveaux évènements de l’année universitaire 84/85 la prochaine fois.
avatar
Hugh
[★★★★★★★★ Admin]

Messages : 5609
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 54
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur http://hardnheavy80.goodforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Patrick le Jeu 26 Mai - 0:22

Hugh a écrit: (...)j’écoute les radios libres Lilloises où l’on trouve plusieurs émissions de Hard Rock durant la semaine. C’est là qu’un soir, je tomberais en transe en entendant pour la première fois un extrait de « Kill’Em All » de Metallica. L’effet a été incroyable et immédiat. Je me souviens encore parfaitement du moment et du contexte.

Te souviens-tu du nom de la radio et/ou de l'émission ?
avatar
Patrick
★★✩✩✩✩✩✩ [N1]

Messages : 190
Date d'inscription : 20/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Hugh le Jeu 26 Mai - 6:55

Non Patrick, absolument pas. Pourquoi ? tu as animé une radio sur Lille ?
avatar
Hugh
[★★★★★★★★ Admin]

Messages : 5609
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 54
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur http://hardnheavy80.goodforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Baz le Jeu 26 Mai - 8:11

Hugh a écrit:
Nous voici arrivés à ce que j’appellerais « mes grosses années » ou « le point d’orgue de ma débauche Metallique ».


débauche, débauche, c'est pas ça la débauche Very Happy
avatar
Baz
★★★✩✩✩✩✩ [N1]

Messages : 324
Date d'inscription : 21/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par whyl le Jeu 26 Mai - 9:14

Vraiment addictif vos retros! Vais essayer de pondre la mienne un de ces quatre.
avatar
whyl
★★★★★★★ [N1]

Messages : 1671
Date d'inscription : 21/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Pilgrimwen le Jeu 26 Mai - 19:25

Oui, c'est terriblement addictif Smile J'ai hâte d'en lire d'autres Wink
avatar
Pilgrimwen
[★★★★★★★★ Admin]

Messages : 1388
Date d'inscription : 20/01/2016
Age : 29
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur https://feel-japanese-rock-wave.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Pilgrimwen le Jeu 26 Mai - 20:12

Dans le premier chapitre, j'ai décrit ma découverte du Hard Rock et mes premiers amours pour le genre. Je n'envisageais à l'époque pas une seule seconde à succomber au Metal, un registre qui m'effrayait un tantinet (surtout en écoutant d'une oreille distraite les sauvageries musicales auxquelles s'adonnaient le grand frère).

Durant cette période bénie, j'ai usé de Sign In Please d'AUTOGRAPH, l'ensemble de la discographie de SURVIVOR, Don't Look Back de BOSTON, Infinity de JOURNEY, The Final Countdown/Out Of This World d'EUROPE, Fireworks de BONFIRE, QRIII de QUIET RIOT, l'éponyme d'un certain VAN HALEN (si si!, l'une de mes références d'époque!), de la trilogie Appetite For Destruction/UYI 1 et 2 de GUNS N' ROSES, First Strike de COBRA (le webmaster de CrossRocks.com m'en fit une copie, en sus de That's The Stuff d'AUTOGRAPH car l'un et l'autre n'étaient pas encore en projet de réédition et donc rares) ou encore Difficult To Cure de RAINBOW.

Bref, du Hard Rock fin 70's et 80's.

Je surfais aussi sur les sites web - merci la démocratisation d'internet! - tels CrossRocks.com ou RockCentury.com (où je rédigeais ma première chronique très... maladroite mais emplie de passion pour la Musique et... l'écriture!). Je savais ma passion pour la Musique encore très naissante et mon niveau de rédaction insuffisant pour écrire ne serait-ce qu'une chronique correcte. Malgré tout, je persistais parce que, je crois, j'avais besoin d'exprimer mon amour du Hard Rock. Alors, je me lançais à corps perdu dans un blog...

J'en profite pour ajouter que, durant cette période, la Musique s'avérait une excellente thérapie. J'admets aussi que, étant d'un tempérament solitaire (trop, en toute honnêteté), elle était une agréable compagne.

En 2008, j'officiais enfin au sein d'un premier webzine et association : inwebzine. J'y acquis, avec de la pratique, une belle expérience. Je recevais les disques promotionnels, les écoutais longuement avant d'y apposer mon avis. Je tirais une fierté de ce "job", tout en me gardant d'en parler à qui que ce soit dans mon entourage. J'étais, je le crains, trop réservé pour l'évoquer et guère confiant pour l'assumer publiquement.

Peu de temps après ce début sur inwebzine et suite au décès de CrossRocks.com, Denis - aussi connu sous le pseudonyme wébique Metalden - m'invita à rejoindre l'équipe de RockMeeting.com. Une belle aventure s'offrit à moi, aventure qui se termina douloureusement par ma faute...

Une porte se fermait, une autre s'ouvrait : Metal Integral.
avatar
Pilgrimwen
[★★★★★★★★ Admin]

Messages : 1388
Date d'inscription : 20/01/2016
Age : 29
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur https://feel-japanese-rock-wave.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Rico25 le Jeu 26 Mai - 20:38

Salut,

Un vrai plaisir de lire tout ça! C'est tellement plus intéressant que les raccourcis de Facebook ou les tweets qui tombent comme des chiures de mouettes près de la sardinerie du Conquet. En plus, vous faites tous preuve d'un beau respect pour la langue française et les faits sont magnifiquement relatés.
A chaque récit, à chaque nom de groupe, à chaque repère d'actualité sportive ou autre je me revois à cette époque et d'autres souvenirs me reviennent, c'est génial.
Je reviens vers vous dès que possible, en toute humilité, avec ma petite biographie métallique...

A+,

Rico
avatar
Rico25
★★✩✩✩✩✩✩ [N1]

Messages : 102
Date d'inscription : 28/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Pilgrimwen le Jeu 26 Mai - 22:19

Rico25 a écrit:Salut,

Un vrai plaisir de lire tout ça! C'est tellement plus intéressant que les raccourcis de Facebook ou les tweets qui tombent comme des chiures de mouettes près de la sardinerie du Conquet. En plus, vous faites tous preuve d'un beau respect pour la langue française et les faits sont magnifiquement relatés.
A chaque récit, à chaque nom de groupe, à chaque repère d'actualité sportive ou autre je me revois à cette époque et d'autres souvenirs me reviennent, c'est génial.
Je reviens vers vous dès que possible, en toute humilité, avec ma petite biographie métallique...

A+,

Rico

Comme quoi, peu importe l'époque, notre musique reste intemporelle Smile
avatar
Pilgrimwen
[★★★★★★★★ Admin]

Messages : 1388
Date d'inscription : 20/01/2016
Age : 29
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur https://feel-japanese-rock-wave.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Rico25 le Lun 30 Mai - 19:46

Les samedis soirs, dans les montagnes du haut-Doubs des années 80, deux options de distraction : les boites ou les bals. J'ai été très vite vacciné de l'ambiance boites de nuit et de la soupe musicale proposée Mad Donc mes potes et moi avions choisi la version bal, précédée d'une séance au bar le Sporting Club. Ce siège social des hardos du coin nous permettait de répéter nos gammes du levé de coude avant de passer aux choses sérieuses au cours de la soirée qui suivait. Chaque patelin de la région organisait une fête pour accueillir le bal monté et devenir, l'espace d'un week-end, l'endroit où tout le monde devait être. Fêtes des escargots, des myrtilles, des grands pieds, des fines gueules, du cheval et bien d'autres se succédaient et servaient de prétexte à des fiestas musicales et imbibées ... Le groupe de baloche qui jouait systématiquement à chaque fête se nommait les Spiders et avait l'énorme avantage de présenter un répertoire basé sur le rock et le hard-rock. Entendre des covers de Scorpions, Europe, Saxon, Foreigner, Def Leppard, ACDC, ZZ Top, Van Halen chaque semaine était un des rares moyens d'écouter de la bonne musique live car, côté concerts, on aurait dit que les tourneurs prenaient un malin plaisir à ne pas visiter cette contrée...Pour la petite histoire, les derniers mots du chanteur des Spider, chaque samedi étaient ''rentrez doucement, ça glisse'' et il ne parlait pas que de neige ou verglas. Pour l'histoire un peu plus grande, les Spiders deviendront, quelques années plus tard IVANOV, qui squatta le top 50 avec Les nuits sans soleil et ses 800 000 singles vendus ...

Avec Shanghai, nous nous sommes très vite aperçu qu'un support média était indispensable pour franchir les frontières de la ville. L'argent des premiers concerts en poche, nous sommes allé voir le clavier des Spiders car il possédait un studio perso. Un rude moment à passer fût l'eviction de Dédé, notre chanteur, car il était devenu évident qu'il ne faisait pas l'affaire. Notre clavier Pascal dit ''Popov'' était son remplaçant évident puisqu'il oeuvrait déjà comme chanteur dans un groupe musette  Very Happy Passé le choc, et une fois son égo remis sur pied, Dédé restera un vrai pote, pendant très longtemps.
Pour 800 francs de l'époque, nous avons enregistré deux titres sur cassette. Hé oui, à cette époque c'était des francs et des cassettes, pas de CD, pas de MP3, pas de portables, pas d'ordinateurs, la préhistoire quoi Very Happy J'avoue avoir bien galéré pendant l'enregistrement, mon faible niveau et le manque de repères auditifs quand je me retrouvais seul en cabine avec juste un casque sur la tête à la place de mes potes... Quelle fierté une fois le mixages terminé de pouvoir emporter le précieux graal sur bande magnétique et enfin pouvoir frimer avec la cassette dans le walkman (Tiens, encore un vestige mérovingien, le walkman Very Happy )
Entre mes longues heures d'écoutes de disques dans ma chambre ou chez les potes, les répétitions,les concerts et les baloches, la musique dévorait, à l'époque, quasi tout mon temps libre. Un bref retour sur les sorties de 1985 m'a fait prendre conscience que peu d'albums avaient trouvé grâce à mes yeux, sans que je sache vraiment pourquoi. Seuls les lives de Maiden et Scorpions ont tourné sans relâche sur ma platine. Ma soif d'apprendre la basse et mes accointances stylistiques me rapprochaient de certains bassistes de groupes. Il en est de même avec le sexe opposé, le charme, les attitudes, la présence font l'effet d'une alchimie non maîtrisée et bien agréable mais qu'il est difficile d'expliquer. Certains groupes, Tygers Of Pan Tang (Wild Cats) Riot (Fire Down Under) Black Sabbath (Heaven an Hell), Def Leppard (On Trough The Night) par exemple ont été une source intarissable d'influences pour moi. Pourquoi ceux-là plus que d'autres? Va savoir !
Côté concerts, je ne me les remémore pas tous, quelques bars, de fêtes de village, des moment touchants à jouer dans des  foyers pour enfants handicapés ou en rupture avec la société. Le travail de notre leader, qui donnait beaucoup de sa personne pour nous faire connaitre et présenter notre maquette, paiera plus tard, en 1986 ...

A+,

Rico


Dernière édition par Rico25 le Lun 30 Mai - 20:18, édité 1 fois
avatar
Rico25
★★✩✩✩✩✩✩ [N1]

Messages : 102
Date d'inscription : 28/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Hugh le Lun 30 Mai - 19:58

Excellent, ta description du premier studio m'a fait revivre mon expérience personnelle (qui viendra en 1987 pour moi) I love you

Rico25 a écrit:pour accueillir la bal monté
Késako ?

avatar
Hugh
[★★★★★★★★ Admin]

Messages : 5609
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 54
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur http://hardnheavy80.goodforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Rico25 le Lun 30 Mai - 20:21

Salut,

Faute de frappe, je voulais écrire LE bal monté, sorte de salle démontable et mobile qu'un entrepreneur déplaçait de patelin en patelin pour suivre les fiestas.

A+,

Rico
avatar
Rico25
★★✩✩✩✩✩✩ [N1]

Messages : 102
Date d'inscription : 28/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Baz le Mar 31 Mai - 7:51

Alors si je peux me permettre et comme dirait Elisabeth Buffet, nos stories bien que RNR manquent de b...allez on va dire de sexe Smile http://www.smiley-lo
avatar
Baz
★★★✩✩✩✩✩ [N1]

Messages : 324
Date d'inscription : 21/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Nikkö KRAZZY le Mar 31 Mai - 8:14

Baz a écrit:stories bien que RNR manquent de b...allez on va dire de sexe Smile http://www.smiley-lo
Bienvenue dans le Moment COUGAR du post... http://img6.xooimage http://img6.xooimage
avatar
Nikkö KRAZZY
★★★✩✩✩✩✩ [N1]

Messages : 431
Date d'inscription : 20/01/2016
Localisation : Le Touvet, Rhône-Alpes

Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/nikko_krazzy

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Baz le Mar 31 Mai - 8:53

nan Cougar c'est quand une vieille (comme moi) fantasme sur un ptit jeune. Pour les mecs, ont dit vieux pervers d'ailleurs mais là n'est pas le propos.
Le propos c'est : quoi aucun de vos souvenirs n'est lié à une jolie fille ? ou à un beau mec, c'est selon...
avatar
Baz
★★★✩✩✩✩✩ [N1]

Messages : 324
Date d'inscription : 21/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Hugh le Mar 31 Mai - 14:06

Si 1983 a été l’année la plus faste pour moi en terme de sorties vinyliques, 1984/85 sera la période la plus mémorable pour plusieurs raisons. Comme j’ai pleins de choses à vous dire, je ne vais vous parler cette fois-ci que de « l’été 1984 »…
L’été 1984 est marqué par la rencontre d’un nouveau groupe d’amis : Phil, Eric et Tine (Martine of course). Ils viennent de sortir en mai le premier numéro d’un fanzine de Metal sur Dunkerque : « Metal Gods ». J’ai ce numéro entre les mains par l’intermédiaire de François. Intéressé pour participer à cette aventure, je prends contact avec l’équipe qui me propose immédiatement de la rejoindre. Je participe donc (modestement) à ce second numéro qui sortira début Juin. La « vente » se passe sur la place Jean Bart où se retrouvent les « Métalleux » du coin suite aux annonces faites sur Radio Jean Bart. Une vraie envie « que ça bouge » se fait sentir parmi les interlocuteurs dont tous n’ont pas la chance de pouvoir se rendre facilement ou régulièrement sur Lille pour participer aux concerts ou s’approvisionner en vinyles (les revendeurs locaux qui m’ont approvisionné un temps ne sont pas fournis comme ce que l’on trouve sur la métropole). Je propose donc de monter une association Dunkerquoise pour tenter de faire jouer la solidarité et apporter une réponse à ces demandes. Malheureusement, elle ne rassemblera pas assez de membres pour pouvoir agir efficacement. L’expérience sera assez vite avortée.
Phil est un excellent guitariste (avec quelques années de conservatoire derrière lui) et il apprend la basse à Tine. C’est tout naturellement que nous décidons de jouer ensemble, non pas pour monter un groupe mais juste pour le plaisir. Je trouve un local dans la ferme d’un oncle (isolé dans la campagne, pas de souci d’isolation phonique) non loin de dunkerque qui me permet de laisser ma batterie à demeure et d’aller m’entraîner seul quand je le souhaite. Nous irons régulièrement passer des journées bien sympa à taper des bœufs et à reprendre des titres qui nous plaisent. Je me rappelle notamment la reprise de 2 titres de Motörhead : « Stay Clean » et « No Class » (No Class deviendra mon surnom tellement j’aime ce morceau et que je demandais de le jouer très souvent). Phil est un grand fan de Michael Schenker (il m’a fait adorer ce musicien et je n’en ai jamais démordu). Nous reprenons aussi certains titres de ce monstre et Phil y démontre toute sa technique. Un énorme pied…
L’équipe avait contacté et rencontré le groupe Belge Acid avant mon arrivée et avait sympathisé. Ces musiciens sont vraiment hyper sympa et accueillants. Nous passons entre mai et septembre des jours à Bruges (leur lieu de résidence), nous les accueillons à Dunkerque, nous allons les voir en répétitions et nous participons notamment à un concert mémorable sur Louvain le 2 juin 1984. Concert que j’enregistre par mes petits moyens (magnéto posé sur le bord de la scène) mais qui sortira des années plus tard officiellement à partir de l’enregistrement de la console de mixage de Max dit « Overload ». Je garde des souvenirs énormes et émus de ces moments. Je pourrais faire un sujet rien que sur ces moments de bonheur partagés : soirée au bar des Hells Angels, dont Demon (guitariste) est membre, à vider des litres de bière en écoutant de la musique des plus sympathique ; les motos d’enfer rangées le long du trottoir, un après midi passé chez Dizzy Lizzy (guitariste) à écouter des vinyles ; Il me fera notamment découvrir Budgie qu’il adore, une nuit passée chez Kate (chanteuse) et T-Bone (bassiste), ils sont mariés, tous les 4 (Eric, Tine, Phil et moi) entassés dans le salon entre fauteuil, canapés et… moquette, les après midi de soundcheck à voir le groupe délirer sur scène et se défouler dans la rue… QUE DU BONHEUR je vous dis !!!
Autre moment des plus importants, lors d’un passage à radio Jean Bart début juin, je tiens en main pour la première fois les numéros 1 et 2 d’Enfer Magazine sortis en Avril et Mai. Ce fut le coup de foudre immédiat. Mon pote François me les prête et je ne peux m’endormir ce soir là qu’après avoir lu chaque petite ligne et regardé longuement chaque photo de ces 2 numéros. Rien à voir, mais alors rien du tout, avec la lecture de Best ou de Rock’n’Folk et consorts. Là, je me sens vraiment chez moi. Ce magazine ne parle que de ce que j’aime et j’ai l’impression de trouver une famille, d’autres personnes qui aiment exactement la même chose que moi. A partir de ce jour, j’attendrais la sortie mensuelle d’Enfer avec impatience tous les mois et jusqu’au dernier numéro sans jamais faillir. Je dévore chaque numéro et le relit plusieurs fois par mois en attendant le suivant. Quand parfois, il y avait un numéro double, que le temps me semblait long entre deux numéros. Bref, vous avez compris tout l’amour que j’ai eu pour ce mensuel, bien plus que n’importe quel autre ensuite.
Je n’ai pas évoqué les différents concerts auquel j’ai participé mais je veux revenir sur un en particulier. En février 1984, peu après la découverte de Metallica, j’étais allé voir celui que je considère comme le meilleur concert que j’ai jamais vu : Venom / Metallica. Même si j’ai revu Metallica (car ce n’est pas pour Venom que le concert a été énorme vous vous en doutez – même si je garde un bon souvenir de cette débauche de watts fournie par le groupe) plusieurs fois ensuite et dans de meilleures conditions (grande salle, meilleur son…), je n’ai jamais retrouvé cette proximité et cette énergie.
Eh bien, il se trouve que je vais revoir mon groupe fétiche en ce 10 juin 1984 au Heavy Sound Festival. Qui plus est, il y a à l’affiche de ce premier festival auquel je participe la plupart de mes préférés ; Motörhead en tête d’affiche mais aussi Twisted sister, Baron Rojo ou Mercyful Fate sans oublier Lita Ford et H-Bomb. Manowar devait participer et, à ma grande déception, il a été remplace par un Faithful Breath insignifiant. Encore une journée qui a marqué cet été 1984. Quand je vous dis que cet été 1984 a été chargé…

Pour ceux que ça intéresse, ici vous pouvez lire Metal Gods

Ma vidéo personnelle de souvenir d'Acid avec Phil, Tine et Eric réalisée avec une petite caméra de l'époque pré-mérovingienne.
Je suis derrière la caméra mais le débile qui cours en veste en jean blanc à 3'31 c'est moi.  affraid
Les images ont été prises dans les rues de Louvain après le soundcheck, à Dunkerque et à Bruge (on voit notamment à la fin Kate sur le seuil de sa maison où nous avons passé la nuit).



Un petit souvenir de Hugh se la pétant avec un pass pour interviewer Crossfire, le groupe Belge lors d'un concert durant l'été 84. [img]https://smileys



Ps : désolé Baz... Du Rock'n'Roll mais ni drogs, ni sex...
avatar
Hugh
[★★★★★★★★ Admin]

Messages : 5609
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 54
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur http://hardnheavy80.goodforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Baz le Mar 31 Mai - 14:16

Hugh a écrit:

Ps : désolé Baz... Du Rock'n'Roll mais ni drogs, ni sex...

que de la bière, de la frite, de la gaufre à la mélasse et du chocolat...ben mon cadet Rolling Eyes
avatar
Baz
★★★✩✩✩✩✩ [N1]

Messages : 324
Date d'inscription : 21/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Tailgunner le Mar 31 Mai - 17:15

Baz a écrit:Alors si je peux me permettre et comme dirait Elisabeth Buffet, nos stories bien que RNR manquent de b...allez on va dire de sexe Smile http://www.smiley-lo

Bah lance toi What a Face
avatar
Tailgunner
★★★✩✩✩✩✩ [N1]

Messages : 456
Date d'inscription : 23/01/2016
Age : 30
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Pilgrimwen le Mar 31 Mai - 17:47

Chaud d'évoquer de la baise tranquilou Milou sur le fofo!!! ^.^
avatar
Pilgrimwen
[★★★★★★★★ Admin]

Messages : 1388
Date d'inscription : 20/01/2016
Age : 29
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur https://feel-japanese-rock-wave.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Tailgunner le Mar 31 Mai - 18:07

De Baz à Baiz il n'y a qu'une lettre tu sais What a Face
avatar
Tailgunner
★★★✩✩✩✩✩ [N1]

Messages : 456
Date d'inscription : 23/01/2016
Age : 30
Localisation : Colmar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Rico25 le Mar 31 Mai - 19:27

De toute façon, le métalleux est beaucoup trop romental et sentimentique pour raconter dans un forum ses douces idylles accompagnées de romances à la double grosse caisse. Le métal étant une religion, il ne laisse que peu de place à la l'amour et encore moins à la vile fornication. Embarassed

Je ne citerai que les mots de Power Wolf pour étayer mes propos délicats :

Coleus Sanctus, in the heart of the night,
Coleus Sanctus, mighty arm in the fight,
Coleus Sanctus, holy sanctum of men,
Ave Maria

J'ai d'autres citations des maîtres de la bluette à l'eau de rose que sont Steel Panther mais allons-y doucement quand même...  Very Happy

Par contre, je vote aussi pour que Baz soit la première à disserter sur le sujet qu'elle a délicatement mis sur la table Very Happy

A+,

Rico
avatar
Rico25
★★✩✩✩✩✩✩ [N1]

Messages : 102
Date d'inscription : 28/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Baz le Mar 31 Mai - 20:02

baise, fornication...va dans l'métro Satanas !!!
Boh oui j'en ai des anecdotes, faîtes pas les pucelles effarouchées, c'est pas comme si vous étiez restés puceaux jusqu'à rencontrer vos épouses respectives , si ?

(rho les menteurs Very Happy )

ps : il fut un temps où on parlait allègrement de cul sur HR80 , j'vois pas pourquoi on jouerait les prudes ici...
Very Happy
avatar
Baz
★★★✩✩✩✩✩ [N1]

Messages : 324
Date d'inscription : 21/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Histoire Du Metal Telle Que Les Membres L'ont Vécu

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum