AMARTIA Delicately (2009)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

AMARTIA Delicately (2009)

Message par AGREUH le Mer 17 Fév - 18:09



Il n'est pas courrant que je chronique du progressif ou de l'atmosphérique. Pourtant je n'ai pas hésité une seconde pour celui-ci. Pourquoi ? Tout simplement parce que lorsque j'ai découvert AMARTIA sur MySpace, dans les crédits de ce Delicately une indication a attiré mon attention : Mixé par Bruno LEVESQUE. Le Bruno LEVESQUE de SILENCE, dont les talents de producteur sont reconnus.

AMARTIA n'en est pas à son coup d'essai puisque en plus d'une démo en 1999, le groupe du Nord de la France nous propose ici son troisième opus. Depuis Maïeutics, de l'eau a coulée sous les ponts et a emporté le line up d'origine avec elle.
Vince(nt) VERCAIGNE reste le fil conducteur et le principal maître d'oeuvre. Bien entouré et secondé par une équipe de musiciens talentueux et par la divine Britta HERZOG. Cette addition de talents nous propose ici une album magnifique. Tout en nuances, harmonies, mélodies superbes. Les références affichées viennent du monde du Rock (PINK FLOYD, Mike OLDFIELD..), mais parfois il y a du WITHIN TEMPTATION dans les compos et le chant de Britta.

Je ne vais pas vous détailler cet album, mais sachez que tout au long des 11 titres vous changerez d'ambiance, de style musical, sans ressentir de lassitude, sans être perdus. Vous passerez par quelques parties de guitares ciselées, pour arriver à un tandem de guitares acoustiques d'une beauté rare (A Quiet Place). Vous chavirerez à l'écoute de Not A Detail, pièce absolument magnifique où Britta brille de mille feux, totalement en phase avec la magie proposée par ses camarades de jeu et dont Vince avec son solo très inspiré n'est pas le moins en verve. Il y a du GILMOUR ou du OLDFIELD dans son jeu, c'est clair.

Au final vous avez au programme des compositions variés et souvent étonnantes. Des guitares sombres, des duos piano/chant émouvants.
AMARTIA fait avec cet album souffler une bouffée de fraîcheur sur notre monde musical. Tous les ingrédients étaient réunis pour réaliser un album de grande qualité. Challenge relevé avec grand talent. Bravo ! Vivement la suite.
Agreuh - 01.04.2009
Musiciens: Britta (Chant)/ Vince (Guitare & Choeurs)/ Cyril (Claviers)/ Alex (Basse)/ Nico (Batterie & Choeurs)
Producteur: Vincent Vercaigne et AMARTIA - Mixé par Bruno Levesque
Label: GOFANNON Records

01. Delicately
02. Grey Circles
03. Not a Detail
04. Hightech Human
05. Don't be sorry
06. Your Attention
07. Spring Evolution
08. Accuracy
09. Another
10. A quiet place
11. Rain's end
avatar
AGREUH
★★★✩✩✩✩✩ [N1]

Messages : 318
Date d'inscription : 20/01/2016
Age : 56
Localisation : ROUEN

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AMARTIA Delicately (2009)

Message par Spenser69 le Mer 17 Fév - 20:49

Bon Agreuh, avoue ! Tu mets ce genre d'article pour que je dégaine aussi sec et que tout le monde constate qu'encore une fois, on est d'accord. Tu sais qu'à ce rythme là, on va passer pour un vieux couple !
avatar
Spenser69
✩✩✩✩✩✩✩ [N1]

Messages : 92
Date d'inscription : 21/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fernandorockshow.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: AMARTIA Delicately (2009)

Message par Spenser69 le Mer 17 Fév - 21:31

Allez, c'est reparti (ça date du 28 décembre 2008, et oui, la magie des envois promos suffisamment tôt pour que la mise en ligne de la chro coïncide avec la sortie du disque). Chronique parue sur Metal Sickness

"Lorsque vous vous lancez dans la chronique d’un album qui est déjà le troisième dans la discographie d’un groupe jusqu’alors inconnu à vos oreilles, outre le sentiment d’une honteuse inculture qui vous taraude, vous vous demandez forcément comment vous avez pu passer à côté et si une juste cause expliquait cet oubli. Et bien dans le cas d’Amartia, je n’ai aucune raison et je mérite donc d’être flagellé d’orties fraîches, à demi-nu, agenouillé dans la neige !

Parce qu’honnêtement, ce "Delicately", c’est une vraie révélation, un cadeau de Noël inattendu, une pause dans un monde de brutes, bref, un condensé de plaisir en 11 morceaux et une heure de musique de haute volée et surtout, de très bon goût.

Pour les retardataires, Amartia, c’est principalement le projet de Vincent Vercaigne, qui, non content de jouer de la guitare, des claviers et d’assurer les chœurs, a également enregistré et produit (avec l’aide d’Eric Bricout) cet album. Musicalement, le propos du groupe, c’est un rock prog fortement teinté de heavy (les guitares sont parfois bien grasses, et la rythmique sait appuyer de manière bien lourde). Le tempo est généralement assez lent et la part laissée aux mélodies est très large. Pas de cavalcades féroces, plutôt un voyage en douceur, beaucoup de soin apporté aux arrangements et de multiples trouvailles (tant dans la texture des sons de grattes et de claviers que dans les enchaînements instrumentaux) qui offrent un magnifique écrin à la voix originale et parfaitement adaptée de Britta Herzog. Enfin un cd où je vais pouvoir dire énormément de bien d’une chanteuse ! Une voix douce avec une vraie personnalité. Même si le timbre n’est pas identique, elle fait souvent penser à Maggie Reilly (Mike Oldfield) et parvient à envoûter l’auditeur dès la première écoute, sans jamais lasser (ce qui est le plus gros reproche que l’on peut adresser à la plupart de ses consœurs).

D’une très grande homogénéité dans la qualité de ses compos (seule "Accuracy" paraît en retrait car un peu plus anodine), ce "Delicately" comporte tout de même des chansons qui se démarquent du lot, en particulier le sublissime "Not A Detail" d’une beauté qui renverse tout sur son passage. L’influence majeure (et c’est bien la première fois que j’entends cela depuis que j’écris sur ce site) semble bel et bien Mike Oldfield car je jeu de Vincent (et le son de gratte) mais surtout le style d’écriture (avec de longues parties orchestrales où un même thème se retrouve décliné de différentes manières) fait immanquablement penser aux créateurs de "Ommadawn". Ainsi, sur l’instrumental "Hightech Human", c’est véritablement de l’Oldfield-métal (ce qui sur mon échelle de compliment vient se placer très haut). De même, l’utilisation des claviers est très guitaristique et ne refroidit en rien l’ambiance.
Chez Amartia, on n’a pas peur des contrastes à en juger par l’enchaînement entre le très lent et dépouillé "Don’t Be Sorry" (où la voix de Britta porte à elle seule la chanson) et le riff bien heavy qui ouvre "Your Attention". Encore un morceau lent, mais ponctué de chœurs parfaitement en place et très efficaces. L’incursion vers un côté plus pop que constitue "Another" est bien maîtrisée avec une guitare floydienne remarquable.

Le seul moment où le compteur s’affole un peu, c’est sur le final de l’instrumental "Spring Evolution". Une nouvelle fois, Amartia vise juste en surprenant tout en gardant cette touche de classe qui caractérise chacune de ses compos. A l’opposé, "A Quiet Place", un instru (encore un, mais ça ne choque nullement) à deux grattes, est une bulle de douceur qui ravira tous ceux qui recherche dans la musique un truc trop rare : la beauté ! C’est beau comme la main de l’être aimée qui se pose doucement sur votre épaule dans le silence d’une fin d’après-midi automnale, dans une vieille ferme cévenole chauffée uniquement par une cheminée. Un instant où on se sent bien et où il n’y a pas besoin de faire, mais seulement d’être et de ressentir ! (Waouuuuuuh !!!)

"Rain’s End" vient achever ce périple royalement. La voix de Britta posée sur une grosse rythmique que viennent alléger quelques notes de claviers, qui se font plus présents au fil du titre donne un cocktail irrésistible dans lequel je plonge avec ivresse.

"Delicately" sera à n’en pas douter le disque qui accompagnera mes prochaines semaines car il n’offre pas de faille, n’essaie pas d’user d’artifices grossiers pour séduire. Il est beau, varié et touchant. Bien sûr, on peut se demander ce que donnera la transposition live d’une telle musique, mais rien que pour l’heure sublime de relaxation que procure ce disque (qui n’est pas mou pour autant), on ne peut que féliciter le groupe et dire : "Merci Amartia !"


Dernière édition par Spenser69 le Sam 20 Fév - 12:38, édité 1 fois
avatar
Spenser69
✩✩✩✩✩✩✩ [N1]

Messages : 92
Date d'inscription : 21/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fernandorockshow.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: AMARTIA Delicately (2009)

Message par AGREUH le Jeu 18 Fév - 0:17

Spenser69 a écrit:Bon Agreuh, avoue ! Tu mets ce genre d'article pour que je dégaine aussi sec et que tout le monde constate qu'encore une fois, on est d'accord. Tu sais qu'à ce rythme là, on va passer pour un vieux couple !
Chuuuttttt !!
LOL
avatar
AGREUH
★★★✩✩✩✩✩ [N1]

Messages : 318
Date d'inscription : 20/01/2016
Age : 56
Localisation : ROUEN

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AMARTIA Delicately (2009)

Message par Tercio le Ven 19 Fév - 10:31

Je trouve ça vachement bien foutu. Malheureusement, je les ai vu live à Mons il y a quelques années, et j'ai été réellement déçu, tant le groupe était contraint par la technique. Même le chant, le réel point fort du groupe, paraissait "sous contrôle", c'était trop propre et du coup ça perdait toute humanité.
avatar
Tercio
★★★★✩✩✩✩ [N1]

Messages : 623
Date d'inscription : 20/01/2016
Age : 43
Localisation : Amiens

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AMARTIA Delicately (2009)

Message par vaijuju le Ven 19 Fév - 10:56

moi, ce qui m'a sauté aux oreilles , c'est la chanteuse ..généralement je ne suis pas trop fan des voix féminines hors celle de Anneke Van giersbergen....
avatar
vaijuju
★★★★★✩✩✩ [N1]

Messages : 846
Date d'inscription : 22/01/2016
Age : 52
Localisation : Caen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AMARTIA Delicately (2009)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum