IRON MAIDEN Iron Maiden (1980)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

IRON MAIDEN Iron Maiden (1980)

Message par zepforce le Mer 20 Jan - 21:58

acheté en 1980 ,la pochette ma fait de l oeil des que je les vues ,chez le disquaire (en fait j habitais sur la place ou il y avait le marché et il y avait un disquaire qui venait tous les vendredi ),arrivé dans ma chambre quand je l ai posé sur l electrophone (2x 10 watt) je me suis pris une claque phenomenal dont je ne me suis jamais remis.
je commencé a connaitre qq groupe ,grace a mon frere et a un copain a lui :alice cooper ,status quo ,ac/dc ,scorpions et qq autres ,mais la je decouvrai qq chose de totalement nouveau pour moi .
attaque en regle de vos cervicales avec l enorme "prowler" pour commencer ,puis le calme avant la tempete avec l excellentissime "remember tomorrow "(a ce jours mon titre preferé de maiden) ,moment moins feroce ave c"running free" avant de terminer ce t premiere face par "phantom at the opera " , son break mortel et sa rythmique de fou .
en face b l enorme (encore ,je sais je me repete) "transylvania" qui vous fait jouer de l air guitare avec la guitare en carton (planqué sous le lit),moment calme dans cet tempete ,que dis je cet tornade "strange world" avant de terminer par un "charlott the harlot" et " l hymne de fin de concert qu est "iron maiden".

mon preferé de l ere di anno.

ce disque fait partie des disque que j ai le plus ecouté dans ma vie et je l ecoute toujours avec le meme plaisir 36 ans apres.
avatar
zepforce
★★★✩✩✩✩✩ [N1]

Messages : 365
Date d'inscription : 20/01/2016
Localisation : nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: IRON MAIDEN Iron Maiden (1980)

Message par Wez le Jeu 21 Jan - 7:59

Je préfère Killers mais malgré tout pour un premier album il est excellent! c'est autre chose que V.... Smile
avatar
Wez

Messages : 38
Date d'inscription : 20/01/2016
Age : 39
Localisation : Haute Marne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: IRON MAIDEN Iron Maiden (1980)

Message par TheWickerMan le Jeu 21 Jan - 23:39

Un très bon album de début avec quelques titres d'anthologie (Running Free, Iron Maiden, Phantom Of The Opera). J'ai aussi une petite préférence pour Killers mais sans doute plus pour la présence de Smith et la production de Birch. Cela dit, ce sont quand même Wrathchild et Killers mes deux titres préférés de l'époque DiAnno...

Mais honnêtement, Maiden n'a vraiment commencé qu'avec The Number Of The Beast et ce qui a précédé n'était qu'une (excellente) mise en bouche Very Happy
avatar
TheWickerMan
★★★★✩✩✩✩ [N1]

Messages : 562
Date d'inscription : 20/01/2016
Age : 28
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: IRON MAIDEN Iron Maiden (1980)

Message par Hugh le Ven 19 Fév - 15:02


J'ai décidé de vous offrir une nouvelle chronique de ce chef d’œuvre qui a lancé la carrière du groupe le plus important de sa génération. On commence par quoi? Le contenu ou le contenant? Mieux... Car avant la sortie de ce premier album, IRON MAIDEN offrait, le 8 février 1980, à son public déjà conséquent un 45t composé de "Running Free" et de "Burning Ambition" (ce dernier titre avait, en 1975, poussé le bassiste Steve HARRIS à quitter SMILER et fonder son groupe). Déjà l'illustration est inquiétante puisqu'on y voit un jeune homme courir, la peur au visage, pour sortir d'une ruelle au fond de laquelle on distingue une maigre silhouette qui reste cachée dans l'ombre d'un lampadaire. Devant le fuyard, une main décharnée se tend... Quant à "Running Free", ce titre rapide est entraînant et direct, d'une approche simple qui donne envie de bouger. Ce single atteint la 34ème place des charts, ouvrant au groupe (Paul Di'ANNO, chant, Dave MURRAY et Dennis STRATTON, guitares et Clive BURR, batterie accompagnent alors Steve HARRIS) les portes de l’émission Top Of The Pops.

Puis, le 14 avril de cette même année, ce bras décharné peut être enfin associé à un visage: celui d'un zombie, d'un mort-vivant, d'une créature que l'on ne souhaiterait croiser pour rien au monde, un fantôme effrayant, qui, le regard hagard, erre dans les rues sombres... Ce personnage, une création du dessinateur Derek RIGGS, prend rapidement le nom de la précédente mascotte scénique du groupe: Eddie. Eddie The 'Ead, devient encore plus rapidement le symbole du groupe, et en devient un membre indissociable.

Une fois passée la fascination du dessin, une fois le disque posé sur la platine, le diamant crisse et les enceintes hurlent dans un mélange de rage et de plaisir. Les huit titres qui composent ce premier essai présentent un groupe qui ose. Qui ose mélanger la puissance du métal à la hargne irrévérencieuse des punks, qui ose alterner titres rapides, lourds, lents, qui ose aussi proposer un instrumental.

Le son, dès l'ouverture, "Prowler" est rugueux, les guitares craquent, sifflent et s'entrechoquent dans une course folle. La voix intrigue et fascine grâce à ses variations rauques, graves ou presque suaves. Puis, "Remember Tomorrow" ralentit le rythme, avant que l'indémodable "Running Free" ne déboule mettant en avant l'originalité et l'efficacité du jeu de batterie de Clive BURR. Arrive ensuite, en clôture de la face A, la pièce maitresse de ce disque. inspiré du roman du même nom: "Phantom Of The Opera" est une chanson à tiroirs, un de ces exploits qui démontrent les qualités de compositions de ces auteurs. En l’occurrence, celles de Steve HARRIS, principal compositeur de l'album (il est responsable de 5 des 8 titres, et a composé "Running Free" et "Remember Tomorrow" avec Paul Di'ANNO). Des tiroirs, il y en a. Des ambiances aussi, arrangées avec la précision d'un horloger suisse... La face B débute avec l'instrumental "Transilvania". Là encore, IRON MAIDEN mélange les ambiances, casse les rythmes et impose ses propres codes avant de surprendre avec le plus lent "Strange World" que suit le séduisant "Charlotte The Harlot", titre signé Dave MURRAY qui pose ici sa patte et son humour typiquement anglais - la rime improbable du titre très sexiste..) L'album se conclue avec "Iron Maiden", aux paroles simples qui mettent en avant l'ambition de Steve HARRIS: "Iron Maiden's gonna get ya wherever you are". Une prédiction largement confirmée aujourd'hui.

Steve HARRIS abhorre le son concocté par le producteur Wil MALONE pour ce premier album. Pourtant, même si le gaillard aurait pu rester chez lui, l'approche crade donne un aspect encore plus déterminé à chacun de ces huit titres. Quelques relents punks, qui correspondent bien à l'époque, d’ailleurs, une puissance et une efficacité simplement redoutable font de cet album un futur classique du genre. L'accueil réservé par le public est sans équivoque: grimpant à la 4ème position des charts, devançant le reste de la meute de la NWOBHM, IRON MAIDEN devient dès lors le chef de file de ce mouvement (OK, avec SAXON et DEF LEPPARD, seuls vrais survivants de cette vague!)

Deux Maxi singles suivront: le 23 mai parait Sanctuary (n°29) dont la pochette fait rapidement scandale. En effet, on y voit Eddie, un couteau à la main, ayant vraisemblablement assassiné Margaret THATCHER (premier ministre rigoriste du royaume) qui venait d'arracher, crime impardonnable, une affiche d'IRON MAIDEN. Peu importe, la polémique sert aussi de publicité au groupe qui, sur ce même disque présente "Drifter" (qui figurera sur Killers) et une version live de "I've Got The Fire" enregistrée au Marquee le 3 avril 1980. La dame se venge en octobre 1980 sur le maxi suivant, "Women In Uniform", où Maggie apparait armée, attendant Eddie - en charmante compagnie - au détour d'une rue. Arrivée n°35 des charts, et quelque peu décriée par les fans, cette chanson est la seule reprise qu'IRON MAIDEN fera figurer en face A d'un single. La face B, elle, rassure, avec une version live de "Phantom Of The Opera", également enregistrée au Marquee mais le 4 juillet 1980.

Le succès du premier album permet d'espérer un bel avenir, d'autant plus que le groupe a signé, grâce à son manager Rod SMALLWOOD un contrat avec EMI portant sur 3 albums. Une idée qui vise à forcer le label à s'occuper de la promotion du groupe. 35 ans plus tard, IRON MAIDEN est toujours en contrat avec EMI...

Chronique parue dans METAL INTEGRAL - copie avec autorisation de Raskal

avatar
Hugh
[★★★★★★★★ Admin]

Messages : 2861
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 52
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur http://hardnheavy80.goodforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: IRON MAIDEN Iron Maiden (1980)

Message par Spenser69 le Mar 23 Fév - 14:44

zepforce a écrit: je l ai posé sur l electrophone (2x 10 watt) je me suis pris une claque phenomenal dont je ne me suis jamais remis.

P***** la violence de la claque ! :bravo:
avatar
Spenser69
✩✩✩✩✩✩✩ [N1]

Messages : 92
Date d'inscription : 21/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fernandorockshow.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: IRON MAIDEN Iron Maiden (1980)

Message par whyl le Mar 23 Fév - 14:49

Ben un album référence parmi beaucoup chez Maiden! Découvert aussi après Number, il n'en reste pas moins énorme.
avatar
whyl
★★★★★✩✩✩ [N1]

Messages : 880
Date d'inscription : 21/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: IRON MAIDEN Iron Maiden (1980)

Message par zepforce le Mar 23 Fév - 22:07

Spenser69 a écrit:
zepforce a écrit: je l ai posé sur l electrophone (2x 10 watt) je me suis pris une claque phenomenal dont je ne me suis jamais remis.

P***** la violence de la claque !  :bravo:

bon ça faisait plutot 15 w ,lol.
mais ça marché super bien.

plus tard ,durant les 9 ans que j'ai passé chez mes grand parent ,j'avais un tourne disque MONO !!!,un seul haut parleur ,remplacé par un haut parleur de voiture pionner 25 w et le son etait enorme ,jolie grave et de beau aigu.

le meme ,mais jaune:


le hp 25 w :


le hp 25 w
avatar
zepforce
★★★✩✩✩✩✩ [N1]

Messages : 365
Date d'inscription : 20/01/2016
Localisation : nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: IRON MAIDEN Iron Maiden (1980)

Message par AGREUH le Mer 24 Fév - 15:25

Spenser69 a écrit:
zepforce a écrit: je l ai posé sur l electrophone (2x 10 watt) je me suis pris une claque phenomenal dont je ne me suis jamais remis.

P***** la violence de la claque !  :bravo:
http://img1.xooimage http://img1.xooimage

Prowlerrrrrrrrrrrrrrrrr !!! [URL=http://www.sher
Les voisins du dessus ne s'en sont jamais remis. http://www.smiley-lo

Et aussi le bonheur sur scène en ouverture de Ki$$.
Atomisés les déguisés...
avatar
AGREUH
★★★✩✩✩✩✩ [N1]

Messages : 318
Date d'inscription : 20/01/2016
Age : 56
Localisation : ROUEN

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: IRON MAIDEN Iron Maiden (1980)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum